Rechercher

Pandémie 2.0


Les jours défilent avec lenteur et angoisse. Cette épidémie est racontée sur tous les médias et à chaque instant. Les informations, quelques fois contradictoires, nous parviennent de toute part et même sans qu’on les sollicite parfois.


Nous savons que notre pays n’était pas prêt à affronter ce phénomène, il est vrai, sans précédent. Nous sommes, comme les Italiens et les Espagnols, nos voisins, en train de recevoir de plein fouet cette « première » attaque. Notre ennemi est invisible, extrêmement contagieux, sournois et imprévisible. Nous le découvrons chaque jour un peu plus en égrenant nos morts. Hier, il n'était dangereux que pour les personnes « fragiles », aujourd’hui, il tue une adolescente de seize ans sans pathologies particulières.


Ce matin encore, les politiques n’ont pu s’entendre sur des décisions communes. L’humanité n’était pas prête à affronter un tel ennemi. Trop occupés à toujours rechercher plus de pouvoir et d’argent, nous avions oublié l’essentiel : la sauvegarde de notre propre civilisation.

Notre planète nous a mis en garde à plusieurs reprises, mais comme disait un sage, lorsqu’on n’écoute pas quelqu’un qui chuchote à notre oreille, peut-être le ferons-nous lorsqu’il criera.


Aujourd’hui, c’est un véritable avertissement que nous recevons. Nous tous, d’abord, parce qu’il est clair que nos actions individuelles ne vont pas dans le bon sens, et nos dirigeants, car leurs décisions, ne sont pas à la hauteur des défis humains auxquels ils doivent nous préparer.


Ce petit organisme, nous montre la voie du repentir et du meilleur. À nous désormais, après avoir passé cette épreuve et soigné nos plaies, de changer de trajectoire. Serons-nous capables, une fois derrière nous ce gigantesque gâchis, de savoir retrouver le chemin du vrai, du bon, du beau !


#coronavirus #pandemie #restezchezvous #incasa

24 vues

© 2023 NoviScritti