Rechercher

Le huitième jour…

Mis à jour : mars 27


Voilà huit jours que le président a décrété le confinement en France. Voilà huit jours que nous tentons collectivement (ou presque !) d’endiguer la progression massive de cette satanée maladie.


Peu à peu, une organisation, hors gouvernance, se met en place pour venir en aide à nos soignants, de véritables héros qui, pour la plupart, étaient en grève, ô combien justifiée, voilà encore quelques semaines !


Aujourd’hui, non seulement ils n’ont pas eu la moindre réponse bienveillante à leurs demandes, mais nos instances les sollicitent de manière pressante et dans des conditions qui marquent à l’encre indélébile, leur incapacité, j’espère, ou leur indifférence, j’ai peur, à mesurer et à régler les vrais problèmes.


Quoiqu’il arrive, cette crise majeure, ponctuée par un nombre de décès dont la courbe nous fait craindre le pire, demeurera l’événement marquant le début de ce siècle et de ce millénaire. Elle nous montre, davantage encore à nos dirigeants qu’à nous-mêmes, à quel point les routes choisies, à bien des égards, sont les mauvaises.


Il faudra se poser les bonnes questions et mettre nos responsables politiques devant les devoirs qui vont de pair avec le pouvoir et l’argent qu’ils ont demandés et obtenus. Ils répondaient par de l’indifférence et de la répression à ceux-là mêmes qui aujourd’hui leur sauvent la vie ! Malgré leur bête obstination, ils devront imaginer des solutions plus justes à de vraies interrogations et qu’ils en profitent pour rétablir un équilibre démocratique plus adapté au travail des uns et des autres.


C’était le coup de gueule en ce huitième jour de confinement. Prenez soin de vous et state in casa !


#restezchezvous #coronavirus #incasa

0 vue

© 2023 NoviScritti